Up Saint-Etienne-les-Remiremont Prev Next Slideshow

La ville se situe à la confluence de la Moselle et de la Moselotte, en face de Remiremont. La superficie de la commune est de 3 381 hectares ; son altitude varie entre 370 et 819 mètres. La forêt occupe 70 % du terrain communal, couvrant deux massifs opposés dont l'un, le Fossard, situé au nord, culmine à 819 m. Une bande de territoire s'étire au sud de la Moselle entre Remiremont et Dommartin-lès-Remiremont jusqu'au Girmont-Val-d'Ajol. Le lieu est connu dès le VIIème siècle sous le nom de Sancti Stépha. Remiremont vient du nom de « Romaric » qui fonda, sur le Saint Mont ou mont Habend, deux monastères, un d'hommes et un de femmes. La commune fut l'enjeu des rivalités opposant les ducs de Lorraine aux Chanoinesses de Remiremont. Le monastère de femmes, transféré en 870 dans la vallée, est à l'origine de la ville. Exempté en 1070 de la juridiction épiscopale et relevant directement de l'empereur, le chapitre devient un « chapitre noble » très fermé : l'abbesse avait rang de princesse du Saint-Empire. Au XVème siècle, les ducs de Lorraine établirent leur suzeraineté sur le chapitre en prenant le titre de comtes de Remiremont, et dont l'érection de la Grande Borne marqua la fin en 1492. Jusqu’à la Révolution, tous les lundis de Pentecôte, huit paroisses dépendant du chapitre (Dommartin-lès-Remiremont, Ramonchamp, Rupt-sur-Moselle, Saint-Amé, Saint-Nabord, Saint-Étienne, Saulxures-sur-Moselotte et Vagney) envoyaient des jeunes filles qui se présentaient à l’église de Remiremont et y entonnaient des cantiques en français. La peste, dont nous conservons l'histoire à travers la chapelle de « La Madeleine » qui fut le centre d'une léproserie médiévale. La lèpre, et les guerres successives, réduisirent sa population à 60 habitants en 1710, avant qu'en 1766, Saint-Étienne - comme toute la Lorraine - devienne française. Nommée Val Moselle sous la Révolution, elle comptait 1 322 habitants en 1804. Le 11 octobre 1936, la commune a pris son nom actuel. La commune a connu une expansion très importante au XXème siècle avec l'industrie textile et, jusque dans les années 1960, une agriculture florissante. L’industrie textile a eu une forte influence sociale et culturelle sur la vie des vallées vosgiennes aux XIXème et XXème siècles, à Saint-Étienne comme ailleurs. Saint-Étienne-lès-Remiremont est devenu le siège de garnisons des célèbres 5e bataillon de chasseurs à pied et 15e bataillon de chasseurs à pied. Durant la Seconde Guerre mondiale, un groupe de résistants de la commune s’est constitué dans la région de Remiremont en unité de combat, le maquis du Haut-du-Bois, en vue de la libération du secteur contre l'occupation allemande.
Page | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |

St-Etienne. Caserne du 5ème BCP et quartier de Bellevue
St. Etienne. Vue d'ensemble de St. Etienne et du Saint-Mont
Ste Sabine - St-Etienne-les-Remiremont. - La Chapelle et la Ferme-Restaurant
Ste-Sabine (Altitude 732m). - Ancienne Chapelle du XVIe siècle
Vues de Saint-Etienne-lès-Remiremont (2)
Vues de Saint-Etienne-lès-Remiremont

Nombre total d'images: 150 | Dernière mise à jour: 05/11/16 21:02 | Create web photo albums with Jalbum | Chameleon skin | Aide